accueil capital filles
C

Vous
êtes
Capitales.

Liberté,
Égalité,
Sororité

Depuis 2012, notre mission est de donner aux jeunes femmes issues des quartiers prioritaires de la ville et des territoires ruraux toutes les clés pour se saisir de leur avenir.

Chiffres clés

Académies
25
Académies
Lycées
103
Lycées
Entreprises et institutions adhérentes
43
Entreprises et institutions adhérentes
Binômes
1454
Binômes
Notre action

Pulvériser les stéréotypes de genre, triompher des biais sexistes, stimuler l’ambition et la confiance en soi pour que chacune de nos filleules trouve sa place dans la société malgré les discriminations… sont les objectifs de notre programme, déployé avec l’appui de nos entreprises adhérentes et de nos lycées partenaires.

 

notre action
notre action
Actus
Covéa, engagée avec Capital Filles pour l'égalité des chances au féminin
31.05.2024

Covéa, engagée avec Capital Filles pour l'égalité des chances au féminin

Capital Filles est fière de compter la Fondation Covéa parmi ses établissements adhérents depuis 2018. Dans le cadre de notre partenariat, nous...
+
Vous pouvez soutenir notre action avec votre taxe d'apprentissage !
27.05.2024

Vous pouvez soutenir notre action avec votre taxe d'apprentissage !

SOLTéA, la plateforme en ligne qui facilite le versement du solde de votre taxe d’apprentissage, est ouverte jusqu’au 2 août 2024. Parce qu’elle...
+
«  Tu peux faire beaucoup mieux, vois plus loin ! » Alissia, en route vers l’ingénierie du futur
16.05.2024

« Tu peux faire beaucoup mieux, vois plus loin ! » Alissia, en route vers l’ingénierie du futur

Ce qui a guidé Alissia Zaidi, filleule Capital Filles en 2019-2020 vers les sciences ? Une curiosité insatiable, la quête de réponses à des...
+
Témoignages
guillemet

« Avec le marrainage, il est aussi question de notre responsabilité sociale d’entreprise. Le site d’Airbus à Toulouse peut être perçu comme difficilement accessible par des filles des quartiers prioritaires, les marraines contribuent à ouvrir les portes ! ».

Hi Lane Siraut Responsable Inclusion et Diversité, Référente entreprise Airbus

En matière de temps, le mentorat m’apporte tellement plus de bénéfices que de contraintes. Avec l’aide de ma marraine, mon CV a été réalisé en deux heures de rendez-vous. Quand je pense au temps que j’aurais dû y passer seule, pour un CV bien moins réussi !

Carla Poggi-Giangrasso Filleule en terminale au lycée Honoré Daumier, Marseille

Dans un monde fragmenté, où les fractures sociales et territoriales se font de plus en plus visibles, la force de Capital Filles réside dans sa capacité à créer de la cohésion entre des personnes aux horizons sociaux, culturels et générationnels différents.

Elizabeth Tchoungui Directrice RSE Orange et présidente de Capital Filles

Devenir marraine, c’est l’opportunité d’accompagner des filles à découvrir le monde du travail, celles qui n’ont pas forcément accès à cela dans leur vie au quotidien.

Caroline Titley coach et enseignante, marraine EY

Lors de ce job coaching, j’ai pu échanger avec une leader exceptionnelle qui m’a donné des conseils précieux pour ma vie future. Son expérience et sa sagesse ont été une source d’inspiration, et j’ai quitté la rencontre avec une confiance renouvelée en mes capacités.

Awa Coulibaly Alumna, étudiante en BUT de techniques de commercialisation

Ma mission d’ambassadrice chez Capital Filles m’amène à animer des ateliers collectifs dans les lycées. En valorisant l’égalité filles/garçons et la mixité des métiers, ces ateliers donnent lieu à des échanges très enrichissants et bénéfiques des deux côtés. C’est l’occasion d’être utile dans le cursus des filles en partageant mon expérience et de rester attentive aux évolutions des attentes de cette génération.

Anne-Sophie Gaillot Head of communication, Marraine et ambassadrice Evonik

Je trouve formidable ce contact entre professionnelles et élèves. Il n’y a pas mieux pour se projeter dans son avenir. J’ai vu l’impact des marraines : le champ des possibles, c’est du concret. Les filles peuvent mettre des images sur leurs envies. La transmission de la passion, cela marche à tous les coups ! 

Denise Revire CPE, référente lycée, Paris

« Je ne savais pas du tout quelle voie choisir en première. Pendant la terminale, on a travaillé avec Laurence, ma marraine, sur mon projet d’orientation. Je me dirige vers des études d’art, c’est un domaine qui me plait. Je me sens rassurée et encouragée de pouvoir en parler avec elle. Cela se serait passé bien différemment avec mes parents, au niveau de mes choix et de mon dossier Parcoursup. »

Lara Filleule en terminale, Remiremont

« Je suis engagée chez Capital Filles depuis 5 années en tant que marraine, 3 années en tant qu’ambassadrice. Cet engagement me permet de donner un sens pratique et concret à mes valeurs. Capital Filles est selon moi bien plus qu’un simple programme, c’est une véritable communauté qui a un impact durable et réel sur la vie des filles. »

Laurence Valence Digital learning expert, Marraine Trane

« Ce qui m’a motivée pour rentrer dans le programme Capital Filles, c’est de réussir. En terminale, je voyais ma marraine toutes les 2 à 3 semaines. Elle m’a entraînée pour le grand oral du bac, en me donnant toutes les techniques pour avoir confiance. J’ai eu 17 ! Après la terminale, j’ai eu envie de poursuivre l’aventure.»

Soujoud filleule, BTS de prothésiste dentaire, Paris

« Je crois profondément que la transformation de la société passe par un meilleur accès à l’éducation et l’égalité femmes/hommes est un sujet qui me tient à cœur. En ce sens, l’engagement dans le programme Capital Filles m’est apparu comme une évidence. En tant qu’ambassadeur, je promeus le dispositif chez EY et anime notre communauté de marraines. Je suis fier d’avoir ainsi contribué à accompagner une cinquantaine de jeunes filles vers les études supérieures.»

François Cadet Consultant, ambassadeur EY

Quand on est une fille, on croit facilement qu’on ne peut pas tout faire. Ma marraine m’encourage tout le temps. Avec son soutien, je suis partante pour faire un BUT puis un master alors que, même avec 15 de moyenne en terminale, je me destinais à des études courtes, comme tout le monde dans ma classe.

Chaïma filleule en terminale STMG, Aulnay-sous-Bois

Je suis sensible à la place des femmes dans la société. En tant qu’homme, j’estime avoir une responsabilité à jouer. Mon rôle d’ambassadeur m’engage à recruter des marraines, à participer à la déconstruction des préjugés de genre. Comme le colibri de la légende racontée par Pierre Rabhi, je fais ma part !

Thibaud Formel chef de projet, Ambassadeur Société du Grand Paris